Wheelco – compteur vélo pour monocycle

Un montage de compteur vélo sur la wheel avait été proposé précédemment. Voici une version nettement améliorée, bien plus facile à installer, plus universelle et qui n’affecte (quasiment) pas le capot, pour ceux qui s’inquiètent d’une éventuelle perte de garantie de leur roue.

Avec un bon étalonnage, le wheelco peut atteindre une précision surprenante, meilleure que 0,1%. Il est tellement précis qu’on peut détecter un sous-gonflage de la roue sur un parcours connu de seulement 500m en comparant la distance affichée à la distance réelle. La mesure de distance précise le rend indispensable à ceux qui ont une petite batterie et qui veulent une mesure fiable pour éviter de tomber en panne sèche.

Les photos sont de ma Gotway mais le même principe s’applique à n’importe quelle autre roue (cf photos du compteur sur ma Firewheel).
Cliquez sur les photos pour un agrandissement.Image

L’idée de départ, c’est d’utiliser deux fils rigides soudables qui servent à la fois de liaison électrique capteur-compteur et de support assez flexible pour ne pas casser lors d’un choc. Après plus de deux mois de tests, je valide, c’est un système solide et très fiable.

Vu de profil du compteur. Le compteur est relié au capteur par une borne domino qui contribue à rigidifier le support. Ici, les fils sont pliés pour passer sur le capot mais on peut percer deux mini-trous pour les faire passer à travers le capot avant de visser le domino. Les fils sont de diamètre 0.8mm, type fils pour ressort de supports de (grosses) piles.
Image

Vu de dos du compteur : les fils rigides sont directement soudés aux bornes du compteurs puis enfilés dans les rails normalement prévu pour le support d’origine, le but étant de rallonger assez les fils pour faire un cadre de maintien rigides mais assez flexibles pour se déformer à la demande lors de l’installation ou lors de chocs. Le capteur ILS a été démonté pour réduire son épaisseur (il sera protégé par une gaine thermo), sinon, on ne pourrait pas l’insérer dans le compartiment batterie de la Gotway.
Image

Installation du compteur qui se clipse simplement sur le capot, le capteur ILS doit être exactement à l’endroit indiqué sur la photo pour être bien en face de l’aimant.
Image

Batterie en place, le capteur est bien calée par la batterie et la mousse.
Image

Faire deux encoches au cutter dans le couvercle pour pouvoir fermer hermétiquement. Chaque fil passe dans une encoche. Ce sont les seules découpes faites dans la wheel !
Image

Le couvercle se ferme sans problème et le compteur est maintenu fermement dès que le couvercle est vissé.
Image

Fixation de l’aimant sur la roue par une des vis du couvercle du moteur. La vis s’accède directement par le bas, sans avoir à ouvrir le capot. C’est une opération très facile du moment où la bonne fixation pour l’aimant a été bricolée. Choisir la vis à l’opposé de la valve de gonflage, question d’équilibrage de la roue, mais bon, c’est déjà du pinaillage.
Image

L’aimant est vissé sur un fil de fer très rigide de diamètre 1.3 (type boucle de porte clé) dans lequel on a formé une boucle pour être vissé sur la roue. La vis de la roue a du frein filet (en bleu), si vous n’en mettez pas lors du remontage, vérifiez après quelques jours d’utilisation que le serrage initial reste solide.
Image

Compteur définitif, le montage dure moins de 20 minutes, si tout est bien préparé à l’avance. Le compteur est avancé au maximum pour faciliter la lecture pendant le ride. Mais avec le système des fils rigides, il peut très bien être fixé au milieu tout au bout de la poignée pour être encore plus lisible.
Sur ma roue, le panneau de commande est à gauche pour avoir les leds du niveau allumés dans le bon ordre. De plus, ça permet d’avoir la prise de recharge à l’avant pour y adapter mon prochain bricolage : un phare alimenté par la batterie de la Gotway. Certains rident avec le panneau à droite, auquel cas, il faut former les fils pour fixer le compteur à gauche.
Image

La fixation est solide tout en n’introduisant pas de surépaisseur. Le montage est quasi-invisible. Si la couleur du compteur est bien choisie, l’esthétique de la roue est présevée. Et c’est bien sûr un système totalement réversible, s’il ne vous plaît pas, il suffit de l’enlever.
Image

Wheelco sur une Firewheel, beaucoup plus exposé aux chocs (mais idéalement placé pour la lecture en temps réel). Pour que le support « ploie mais ne casse pas », les fils rigides sont pliés en zizag pour ajouter l’effet ressort. La longueur supplémentaire de fils à l’intérieur du boîtier sert à bien caler le Wheelco une fois les deux demi-coques remontées et revissées.Image Image

 


Complete kit


Options

  • Options 1, couleurs : noir & rouge, noir, blanc
  • Option 2, sortie fils : gauche (left), droit (right), milieu (straight)



Le compteur vélo
Marque Sunding ou Sahoo, user manual (pdf).
Variables affichées
Vitesse instantanée : en grands chiffres
*Vitesse max : quasiment inutilisable car valeur souvent farfelue au démarrage de la roue
*Vitesse moyenne ; valeur cohérente avec Distance parcours/Temps parcours
*Distance parcourue : précision jusqu’à mètre
*Temps du parcours : en h:mn:ss
Horloge : dérive environ 2s/jour par rapport à l’horloge internet. Pour la régler, se mettre en mode horloage puis maintenir le bouton gauche appuyé > 3s
Compteur kilométrique : mesure la distance totale depuis l’existence de la wheel (valeur perdue quand on change de pile, il faut se la noter puis la resaisir de nouveau)

*: à remettre à zéro en maintenant appuyé 3s le bouton gauche avant chaque trajet si l’on veut avoir des statistiques

Paramétrage

On rentre la circonférence de la roue, en mm. Sur une roue de diamètre 14″, c’est
14 pouce x 25,4 mm/pouce x pi = 1117 mm.
On peut ajuster à 1116 ou 1118, soit un réglage possible de +- 0,1% près, pas mal.

Wheel diam «  10 12 14 16 18
Wheel circonference mm 798 976 1117 1277 1436

 Tests

Je fais 3 fois le tour du pâté de maisons, parcours de 454 m mesuré par Google Earth, valeurs obtenues :
456 m
458 m (j’ai un peu zizagué pour croiser une voiture)
454 m
donc ça marche du premier coup, pas besoin de changer le réglage du périmètre

Conclusion : succès total. La précision du wheelco est excellente. Jamais un GPS pourrait l’atteindre à cause de l’interpolation, sans parler du fait que si l’on passe entre les immeubles ou dans un parking, la précision du GPS devient nulle.
Avec une telle précision, on peut à coup sûr savoir si le pneu est bien gonflé ou non en faisant une distance connue (si d-compteur > d-réelle, le pneu a un diamètre trop petit => sous-gonflage). Il va de soi que la vitesse indiquée est également aussi précise.

J’ai utilisé le wheelco pour vérifier les données de l’appli Android de Gotway. La fonction odomètre (compteur distance) est cohérente (cf table). Par contre, et c’est un fait bien connu sur les roues Gotway tous diamètres confondus, les vitesses de l’appli Android sont gonflées de plus 10%  (20km/h wheelco => 23 km/h appli Android ). Le fait que la distance est bien comptée mais pas la vitesse est la preuve que Gotway exagère délibérément les vitesses annoncées et trompe l’acheteur.

Wheelco (km) 9.12 31.82 12.59 30.31 21.82 31.42
GW Android app (km) 9.20 31.97 12.46 30.00 21.53 31.03

 

1 réflexion sur « Wheelco – compteur vélo pour monocycle »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.